En marche vers Compostelle

21 septembre 2018

Dernière étape pour cette année, 17 km entre Montréal du Gers et Eauze, le vendredi 21 septembre

Des conditions idéales pour nos derniers pas sur le chemin pour cette année : température agréable,  pas de douleur ni de courbatures, un parcours varié, belle alternance de vignes, de bitume et de sous bois.

Nous avalons les kilomètres à grande vitesse et arrivons vers 11h30 au centre d'Eauze.

Nous récupérons vite de notre envolée matinale,  signe de grande forme et ressentons une certaine frustration de nous arrêter en si bon...chemin.  Nous sommes prêts pour un nouveau départ l'année prochaine. Nous envisageons d'augmenter le nombre de jours et le nombre de kilomètres parcourus mais pas la distance quotidienne : pas moins de 20km mais pas plus de 26km, voilà notre rythme idéal.

Place et cathédrale d'Eauze. C'est de là que nous repartirons avec une émotion particulière : cette fois on va monter le col de Ronceveaux et passer en Espagne.


20180921_132028

20180921_131943

 20180921_132513

En attendant, ce soir, direction Agen en car et nuit dans un airbnb proche de la gare d'Agen.  Très bon accueil, chambre confortable avec salle de bains privée chez des hôtes sympas.  On pourrait louer chez eux l'année prochaine.

Demain Agen Paris en train !

 

Posté par csireix à 14:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Au pays des mousquetaires , 18 km entre Condom et Montréal du Gers, le jeudi 20 septembre

Visite de Condom pour commencer la journée :

la statue des mousquetaires

20180920_083044

la cathédrale

20180920_082641

puis nous rejoignons la Baïse et la voie verte.

20180920_090512

Le chemin nous semble parfois long ce matin sous la chaleur qui s'abat plus tôt que les autres jours sur le Gers. L'étape du jour offre une variété certaine: quelques passages ombragés, quelques côtes, mais surtout des plateaux sans ombre et le bitume des routes de campagne. 

Nous regrettons d'avoir manqué la variante mal indiquée vers Larressingle, village fortifié.

Un peu plus loin, nous franchissons le pont Lartigue, situé à 1000 km de Compostelle!

20180920_104605

Nous arrivons vers 13h30 après nous être restaurés, sous un parasol, de quelques produits fermiers proposés aux randonneurs.

20180920_130902

Montréal est un petit village construit en bastide:des rues à angle droit partent d'une place centrale avec arcades.

Nous logeons au Victorian lodge, demeure au charme britanique.  Nous terminons la journée par un circuit visite du village proposé par l'office de tourisme et  dinons à l'ombre sous la tonnelle de la petite escale d'une assiette du pélerin bien copieuse: oeuf, salade et charcuterie locale.

20180920_170208

20180920_18400220180920_184034

 Entrée de la Victorian lodge

20180920_203647

Posté par csireix à 14:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 septembre 2018

Entre Marsolan et Condom, un des plus beaux villages de notre parcours, La Romieu, 24 km le mercredi 19 septembre

La cadence est bonne ce matin pour aller vers La Romieu. Les ampoules sont de vieux souvenirs, les courbatures  s'estompent rapidement. Depuis plusieurs jours, nous sentons que nous avons franchi un cap. Il est tout naturel de marcher, parfois à vive allure dès le départ. La campagne gersoise est agréable le matin et nous procure certaines émotions lorsque, au détour du chemin nous voyons courir des chevreuils ou apercevons des faisans dans les fossés.

 Plantations de pruniers avant d'arriver à La Romieu: nous sommes au pays des pruneaux.


20180919_095138
Rapidement, la collégiale est en vue.


20180919_100651

On dit de La Romieu que c'est un village d'histoire et de légende.

Un village d'histoire ( La Romieu signifie pélerin de Rome): Nous visitons la collégiale, son église, son cloitre, ses deux tours, les fresques de la sachristie.

 20180919_11012820180919_110512

20180919_104747

20180919_10402020180919_105727

20180919_105244

La Romieu , un village de légende, la légende d'Angéline et de ses chats:  Angéline , jeune fille du village vivait avec plein de chats. En l'an 1342, une grande disette survint. Les habitants s'emparèrent alors des chats et en firent de la gibelote. Angéline réussit à en cacher quelques uns et lorsque la ville fut envahie par les rats, Angéline lacha une vingtaine de chatons que les habitants pourraient adopter. Les rats disparurent rapidement, c'est ainsi qu'Angéline sauva le village d'un nouveau malheur.

Pour illustrer cette légende, des chats ont été sculptés dans le village.

20180919_10184420180919_10193220180919_11233220180919_10191620180919_11231720180919_112250

Nous ferons notre halte pique nique à Castelnau sur l'Auvignon.

20180919_122809

Ce village est un lieu de mémoire. Il  a abrité un important réseau de résistants dès 1942. Le 21 juin 1944, le petit village de Castelnau fut le théâtre d'un violent combat entre les résistants et les troupes allemandes qui encerclent le village.  La complicité de la totalité de la population avec les combattants de la liberté a valu au village d'être cité et décoré de la Croix de guerre. 

20180919_131917

L'après-midi nous longeons plusieurs vignobles. Nous sommes au pays des côteaux de Gascogne.


20180919_134541

Il est toujours aussi éprouvant de marcher à ce moment là de la journée. La chaleur est accablante, l'ombre toujours absente. Nous arrivons vers 16h à Condom. Ce soir nous sommes en airbnb. Nous avons réservé un beau studio dans une grande maison à l'entrée de la ville. L'accueil des propriétaires est attentionné.

Nous voici dans une ambiance très différente de celle des gîtes!

Loggia du studio au rez de chaussée.

20180920_080525

Posté par csireix à 22:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Lectoure, un arrêt incontournable entre Miradoux et Marsolan, 24 km le mardi 18 septembre,

Il fait doux très tôt ce matin et le soleil éclaire les forteresses gersoises qui surgissent au milieu des cultures céréalières. Nous profitons pleinement des collines vallonnées et marchons le long des routes, sur des chemins sécurisés et aux faibles pentes.

20180918_081316

20180918_081906 Champ de sorgho, céréale qui prend de plus en plus le pas sur le maïs pour la nourriture du bétail notamment.

Nous arrivons vite à Lectoure, classé parmi les plus beaux détours de France,  et visitons la cathédrale Saint Gervais Saint Protais


20180918_112853

20180918_125059

Fontaine romaine de Diane.

Pour sortir de Lectoure par le chemin, il faut traverser l'ancien hôpital- château des comtes d'Armagnac- transformé en village des brocanteurs et emprunter l'escalier à la sortie du château.

20180918_132558

Du haut des escaliers nous découvrons un nouveau panorama qui s'ouvre en direction du hameau de Marsolan où nous avons réservé une chambre dans un gîte.20180918_132416

Piscine du gîte l'enclos du Tabus20180918_165408

Ce bain dans la piscine est le bienvenu. Les derniers kilomètres sur le bitume en pleine chaleur ( pas loin de 35°), sans ombre, avec très peu d'eau restant , ont été particulièrement éprouvants. 

 

 

 

 

Posté par csireix à 21:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 septembre 2018

Premiers pas dans le Gers, 20 km entre Auvillar et Miradoux, lundi 17 septembre

Petit déjeuner au gîte communal avec pains au chocolat et croissants tout frais de la boulangerie et hop c'est parti d'un bon pas! Trop bon ? On oublie de tourner à gauche en haut de la côte à la sortie de Auvillar.  Il n'y a plus qu'à retourner sur nos pas.

Entrée du gîte communal

20180917_074703

Un premier petit village gersois : Saint Antoine 

20180917_100342

 Château à l'entrée

20180917_100434

 

20180917_100952

 Eglise et ses peintures murales du XIVe et XVe siècle mises à jour récemment.

20180917_100618

 

20180917_101035

 En sortant de Saint Antoine nous prenons la côte à droite comme indiqué et la montons à vive allure.  Un peu plus loin pas d'indication, le doute s'installe, nous redescendons. En bas de la côte une locale nous confirme que c'était bien là. Une deuxième fois la côte! Heureusement avec une récompense un peu plus loin: une table pour pèlerin avec prunes et  gâteau aux prunes pour une somme modique à mettre dans la caisse. 

Le paysage change. Le Gers s'ouvre devant nous avec ses collines et ses cultures céréalières de sorgho ou de tournesol. 

20180917_110818

Un deuxième village, Flamarens avec son château commencé au XIIIe siècle représentatif de l'architecture seigneuriale Gasconne  et son église en pleine restauration avec un clocher mur à deux cloches, typique du Gers. 

20180917_114745

20180917_114438

Après un pique nique à l'ombre d'un talus, nous atteignons le petit village de Miradoux sous une forte chaleur. 

20180917_165215Eglise du village en forme de forteresse

20180917_164635

Ginkgo Biloba, ou arbre aux 40 écus (appelé ainsi car ses feuilles se teintent d'or à l'automne), planté sur la petite place.

 

Il n'y a plus qu'à nous installer et profiter de l'ombre du jardin de notre petit studio  airbnb. Le soleil est accablant ! L'accueil des propriétaires est très convivial. Ils nous ont préparé des produits du jardin pour notre repas du soir.

20180917_161410

Posté par csireix à 15:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Direction Auvillar, également un des plus beaux villages de France, 21 km entre Moissac et Auvillar, le dimanche 16 septembre

Nous avons logé dans un airbnb du centre ville où nous avons retrouvé plusieurs randonneurs. En partant le matin, nous traversons une partie de la ville, passons devant plusieurs sculptures et rejoignons le canal de Garonne, parallèle à la Garonne. Nous choisissons de rester le long du canal, l'autre possibilité étant de passer par les collines. Nous le longerons jusqu'au village de Pommevic avant de nous éloigner à gauche en direction de Auvillar.

20180916_082752

20180916_083044

20180916_09202520180916_112637

Les cheminées de la centrale nucléaire de Golfech, un des premiers employeurs du département,  sont particulièrement visibles au pied d'Auvillar.

20180916_132325

En arrivant au village, nous nous rendons tout d'abord à l'office de tourisme où se tient actuellement une exposition sur l'itinérance. Le passage du  chemin de Compostelle au centre du village impulse la mise en valeur du patrimoine du village.

20180916_175212

L'office de tourisme est installé dans de beaux locaux modernes. Nous sommes accueillis chaleureusement par les hôtesses qui attendent les randonneurs qui ont réservé au gîte communal. Il se situe non loin de l'office du tourisme. Il est très bien conçu et très bien tenu, très propre et possède des chambres doubles et des petits dortoirs. Les salles de bains et les WC sont partagés; la cuisine commune est très bien équipée. Nous serons les seuls à l'utiliser ce soir là. C'est un hébergement à recommander, d'un excellent rapport qualité prix.

Du XVIIIe au XIXe siècle,  Auvillar doit sa prospérité à la faïence et au transport fluvial. Le trafic batelier était important et d'un bon rapport car le péage était obligatoire. En cette journée du patrimoine, nous avons visité le musée de la faïence et le musée de la batellerie installé dans la tour de l'horloge.

20180916_152802

Tour de l'horloge

20180916_181226

20180916_180010

Pélerin sculpté sur une des maisons


20180916_172656

 La halle aux grains. Elle permet aujourd'hui d’organiser de nombreuses manifestations culturelles et artistiques, mais aussi des repas conciviaux, sans oublier le marché fermier tous les dimanches matins.

Du haut de la cité, un panorama donne sur le pont de la Garonne qui mène à l'ancien pot avant de monter la côte qui mène au village.
 20180916_155308

 

Posté par csireix à 15:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Entre cultures et patrimoine, 27 km de Lauzerte à Moissac, le samedi 15 septembre

 

20180915_084438

A quelques kilomètres de Lauzerte, le premier hameau que nous traversons nous offre un grenier sur pilotis surmonté d'un pigeonnier. Nous remarquons la conception astucieuse des chapiteaux au sommet des piliers qui empêchent les rongeurs d'accéder au grenier. 

 

Notre chemin se poursuit entre cultures maraîchères ( champs de melons notamment) et vergers.

20180915_10081420180915_09112620180915_091414

20180915_112516

 

Nous arrivons à Moissac en milieu d'après-midi. C'est le week-end du patrimoine, les monuments sont ouverts tard dans la soirée et des visites guidées sont organisées.

Tympan de l'abbaye20180915_164725 20180915_170207Le cloître et son cèdre

20180915_171827

 Le décor sculpté des chapiteaux présente une très grande variété de thèmes : animaux, feuillages, motifs géométriques et scènes  inspirées de la Bible.

 

En cette journée du patrimoine, le chasselas est mis à l'honneur dans l'abbaye où les producteurs exposent leurs récoltes.


20180915_175618

20180915_190632























































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































 

Posté par csireix à 15:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 septembre 2018

Une étape courte pour prendre le temps de visiter deux beaux villages, 14 km de Montcuq à Lauzerte le vendredi 14 septembre

Montcuq à un nom qui prête à sourire.  Soyons clair, levons tout de suite les ambiguïtés : le q à la fin de Montcuq se prononce! Si vous choisissez de ne pas le prononcer c'est votre pleine responsabilité. C'est parti avec ou sans q!

20180913_150943

Notre journée commence donc par la visite de la ville. Montcuq est petit mais suivre un plan permet de mieux en profiter. 

20180913_174852

L' église Saint Privat possède un vitrail rare. Il évoque les tranchées de la guerre de 14 et liste les soldats de  Montcuq morts pour la patrie. 

20180913_175411

 On entre dans Montcuq par la rue du petit rapporteur

20180913_175550

 La mairie est installée dans l'ancienne maison consulaire où siégeaient les 12 consuls au 13e siècle. 

20180914_081508

 

20180914_083430

 La tour Comtale édifiée au 13e siècle 

L'église Saint Hilaire 

20180914_083522

Nous terminerons par l'esplanade Nino Ferrer, célèbre citoyen de la ville, au pied de la tour. 

20180914_083421

 Une dernière vue panoramique sur Montcuq avant d'entamer  la montée en direction de Lauzerte 

 

20180914_090016

 Changement de département : une fois entrés dans le Tarn et Garonne nous retrouvons un chemin plus vert, plus humide et épicé de  quelques côtes raides avant d'arriver à Lauzerte.

20180914_111407

 

20180914_114823

20180914_120013 Descente très pentue aménagée avec des escaliers avant de remonter vers la colline de Lauzerte que nous apercevons au loin sous un ciel encore couvert.

20180914_122511

 Lauzerte est un des plus beaux villages de France. La ville haute, typique de l'architecture médiévale est organisée autour de l'église St-Barthélemy et de la place des Cornières, centre de vie du village: marchés, annonce des décisions consulaires, lieu de spectacle, lieu d’exécution. Elle est bordée d’arcades  sur trois de ses côtés et de maisons s’échelonnant du XVème au XVIIIème siècle. La place possède une maison d’angle qui lui confère le nom de cornière.

20180914_164220

20180914_16435920180914_164938

L'étonnant angle relevé de la place interpelle et interroge le regard. Son concepteur, le céramiste Jacques Buchholtz nous en donne la clef: un carré minéral – soulevé dans un angle comme sous un coup de vent déterminant au sol un chatoiement de couleurs, pour mieux illuminer le regard – soulevé dans un angle comme une montée vers le ciel.
Un appel vers d’autres rêves, un tremplin vers le surnaturel.

20180914_161331

Le village compte également une quinzaine d'enseignes en fer forgé dont celle des trois capucins:

Un capucin : moine assis appartenant à l’ordre des capucins
Un capucin : nom donné à la cuiller, dans la main du moine, qui servait à recueillir le jus pour arroser la viande.
Un capucin : autre nom pour désigner le lièvre représenté sous la chaise.

20180914_162941

 Vue sur la campagne environnante.

Nous avons choisi de séjourner au gîte du figuier. Il se révèle une étape de grande qualité. L'accueil du propriétaire est chalereux, professionnel et très attentionné. Très présent, en quelques échanges, il crée un lien amical avec chaque randonneur. Pendant le repas, il se mèle aux conversations et prend la parole devant le groupe pour faire part d'une anecdote ou parler de sa région. Les chambres sont très propres, la cuisine est familiale. 

Posté par csireix à 00:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 septembre 2018

A travers le Quercy blanc, 24 km entre la Bastide Marnhac et Montcuq, le jeudi 13 septembre

Sous un ciel menaçant agrémenté d'un vent frais nous allons traverser le Quercy blanc.  

Je pars en chaussures, la douleur au talon s'est pratiquement estompée. Seul un orteil à gauche reste douloureux. Philippe a  fait des miracles. Cathy marche quant à elle à nouveau sans problème. 

Le Quercy blanc c'est le pays de la pierre. Elle est très présente tout au long du chemin notamment sous forme de cairns qui sont des monticules en pierre édifiés par certains marcheurs pour baliser le  GR en  complément des repères peints. Les plus élaborés ont une vocation artistique qui permet de les apparenter à du land'art 

20180913_082715

 Le Quercy banc est une région aride, désertique et balayée par les vents.  Le seul bourg que nous traverserons est Lascabanes.

20180913_104759

 

Le curė de la paroisse est réputé car il procède au lavage des pieds des pèlerins avant la messe quotidienne de 18h.

Lascabanes est également connu pour sa petite pause , seul lieu de restauration entre La Bastide et Montcuq. 

20180913_110159

 Le village possède quelques demeures bourgeoises remarquables. 

20180913_104013

 Nous nous arrêtons quelques instants à la chapelle Saint Jean le froid et y laissons un message comme le font beaucoup de pèlerins. La fontaine voisine mérite un arrêt, elle est réputée pour guérir les rhumatismes. 

20180913_120816

 Nous poursuivons notre chemin vers Montcuq sur un plateau désertique. La terre blanche et pierreuse s'étend à perte de vue

au milieu de laquelle le chemin a reussi à trouver sa voie. 

20180913_131942

 

20180913_131929

 Nous atteignons Montcuq en milieu d'après midi.  

20180913_150443

 Nous effectuons un premier repérage de la petite ville en fin d'après midi et passerons une belle soirée en dinant sur  la terrasse du gîte  Cantourel où nous logeons avec des pèlerins d'origines diverses ( espagnole, americaine, japonaise)

20180913_200614

 Le soleil se couche tranquillement sur la vieille ville à quelques pas.

20180913_200106

Posté par csireix à 19:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 septembre 2018

Sur la variante en claquettes, les mains de Philippe nous soulagent,du Mas de vers à la Bastide Marnhac, 23 km le mercredi 12

Ce matin les ampoules restent tenaces et douloureuses malgré les soins. Nous  décidons donc de raccourcir notre trajet et d' éviter les forts dénivelés: pour cela il ne faut pas poursuivre le GR vers Cahors mais prendre une variante qui démarre à  Lalbenque, à 3 km de notre gîte et va jusqu'à Lhospitalet. De là,  nous pourrons rejoindre  le GR et La Bastide Marnhac à 4 km, en repartant en direction de Cahors. 

Du gîte Poudally nous prenons à droite vers Lalbenque capitale de la truffe noire du Quercy. 

Pigeonnier à  l' entrée de Lalbenque 

 

20180912_084914

Statue du ramasseur de truffes devant la mairie. 

 

20180912_085849

A signaler , l' accueil attentionné à l'office du tourisme qui  propose un plan de la variante repéré en orange ; l' on démarre à droite de la poste en venant du  Poudally.

En chemin la cazelle de  l'Azé permet de bien en observer l'intérieur.

20180912_100709

20180912_100618

Plus loin nous longeons des plantations de  chênes truffiers.

La truffe sera plus rare cette année malgré l'efficacité des chiens Jacks Russels dressés pour le ramassage. Ils ont été préférés aux cochons qui avaient tendance à se régaler des truffes! Elles risquent de se négocier bien au- dessus de 1000 € le kg au marché de décembre. Du fait de la sécheresse les racines manquent d'eau. 

20180912_110529

 Nous marchons sur un sol pierreux loin de tout.  Tout à coup, surgie de nulle part, arrive une camionnette blanche.  Nous allons croiser Philippe un producteur de fruits et légumes et éleveur de brebis qui a un don de guérisseur. Il arrête la camionnette à notre hauteur et engage la conversation. De fil en aiguille nous apprenons qu'il a un don pour guérir par magnétisme. Il nous révèle qu'il a récemment soulagé un jeune garçon qui souffrait de vérues. Tout de go, je lui demande s'il fait les  ampoules. Il accepte, nous installe sur des caisses à melons  et place ses mains au dessus de nos pieds. Nous ressentons tout comme lui des picotements puis de la chaleur. 

20180912_112750

Nous repartons avec un melon qu'il nous offre et... des ampoules moins douloureuses.!!!

Peu avant d'arriver à la Bastide, Lise du gîte Bernie vient nous chercher en voiture car le gîte est un peu éloigné du chemin. 

Nous sommes les seuls ce soir. L'accueil est souriant , attentionné et chaleureux comme partout dans le Lot. La conversation s'engage facilement. Lise connaît bien le chemin. Nous partageons nos expériences. Le temps est très agréable. Nous dinerons dans le jardin.

20180912_191548

Posté par csireix à 23:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]